2017 EcurieCavaline©. 

Education, Débourrage Ethologique et Dressage Classique.

Toutes ces prestations sont assurées par une professionnelle B.E / B.F.E.E 2.

L' Education* : elle consiste en l'habituation du cheval à une relation avec l'homme. Celle-ci n'étant pas innée, l'apprentissage se doit d'être respectueux et progressif. C'est une étape préalable au Débourrage.

Le Débourrage Ethologique* se fait tout en douceur. L'idée de progression prend ici tout son sens. Il est important de savoir attendre un cheval, car tout comme pour nous, il existe des "caps", des seuils de tolérance, ainsi que des moments de latence nécessaires à la "digestion"; à l'assimilation d'une ou plusieurs informations.

Si l'on brûle les étapes, c'est le retour en arrière assuré, voire l'apparition de comportements gênants ou dangereux.

Le but étant que tout se passe bien pour le cavalier comme pour le cheval et que nous travaillions en accord avec  celui-ci, et non pas dans la contrainte et la force ; il y aura de ce fait des moments "d'attente" obligatoires.

En ce qui concerne le débourrage, voici ce qu'en disait déjà La Guérinière, en  1733 :

"Une autre raison fait encore naître ces défauts: On les monte trop jeunes, comme le travail, qu’on leur demande, est au dessus de leur“ force" , et qu’ils ne ſont pas encore assez formés, pour résister a la sujétion qu’ils doivent souffrir avant d’être dressés, on leur force les reins , on leur affaiblit les jarrets , et on les gâte pour toujours; Le véritable âge, pour‘ dresser un Cheval, est six, sept ou huit ans , suivant le climat où il est né."

François Robichon de La Guérinière, Ecole de Cavalerie, p.65, 1733

Le Dressage (Classique) : Beaucoup de cavaliers pensent, à tort, qu'un cheval débourré est "dressé". Or, le débourrage consiste uniquement à faire accepter au cheval le cavalier sur son dos, ainsi que le fait de répondre - et même de façon sommaire au début - aux ordres et indications venant de celui-ci sans "rébellion". Le cheval fraîchement débourré n'a qu'une direction approximative, et apprend à se déplacer avec un poids sur le dos, ce qui ne paraît pas, mais sera sa plus grosse difficulté.

Une fois ceci fait, nous pouvons entrer progressivement dans le Dressage*... 

Pourquoi le Dressage Classique ?

Parce qu'il s'en réfère au cheval. L'idée du Dressage Classique est avant tout de faire en sorte que le cheval se déplace au mieux pour lui avec un cavalier sur le dos. Il vise ainsi à améliorer ses allures et à le rendre "disponible" pour les besoins de son cavalier, et-ce tout en le laissant fonctionner.

L'Histoire du Dressage Classique à été marquée par de grands noms : Xenophon, Pluvinel, La Guérinière, Baucher, d'Aure, La Broue, Faverot de Kerbrech, Beudant ... 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now